CRÈTE ET SANTORIN: COMMENT PROFITER DU CADRE EN 10 JOURS !!!

CRÈTE ET  SANTORIN: MON INCROYABLE VOYAGE !

L’AVANT VOYAGE EN CRÈTE:

Avant de partir en CRÈTE,  je me suis d’abord renseigner sur quelques points important que je partage avec vous.

La CRÈTE est l’une des plus grandes iles appartenant à la Grèce . On y parle donc le Grec ! Mais pas de panique, ils parlent aussi l’anglais !

Ouf, sauvé ! Toute fois ils est important quand on va à l’étranger de se familiariser avec la langue locale afin de savoir la base. Ce n’est évidemment pas une obligation ! Mais cela fait toujours plaisirs en tant que locaux, d’entendre des touristes dirent quelques mots pour montrer leurs travaux de recherches sur la langue parlée dans le pays . C’est plus valorisant, nous ne somme pas que de simples touristes, on s’informe un minimum sur leurs cultures et traditions.

La CRÈTE fait donc partie de l’Europe donc la monnaie est l’Euro. La culture est riche et variée car ils ont des influences arabes, espagnoles, vénitiens et grecs dues à leurs nombreuses invasions du passé.

Quelques mots de base utilisés en CRÈTE :  (écrits phonétiquement)

(le matin) Bonjour:  Kaliméra

Bonjour (l’après midi):  Xiérété

 (le soir) Bonjour:  Kalispéra

Excusez moi (pour attirer l’attention): Méshinhorité

Excusez moi (je suis désolé, pardon): Signomi

Merci: Éfradisto

Merci beaucoup :   Éfradisto Poli    

  Oui: Nai             Attention!!!                                                            

Non: Oschi       Attention!!!

S’il vous plait: Parakalo

Je vous en prieSas Parakalo

Comparaison des prix et réservation pour la CRÈTE :

Ma femme et moi avons fait nos recherches en privée sur skyscanner afin de voir les comparateur de vols.Une fois avoir repéré le nom de la compagnie, nous avons été sur le site officiel de la compagnie aérienne pour faire les démarches de réservations.

Matériaux à emmener en CRÈTE et conseils :

Nous vous conseillons pour un court séjour de 10 jours de prendre un sac à dos plutôt qu’une valise pour transporter c’est plus facile si vous changer au moins 3 fois d’endroits. N’oubliez pas les règles de base:

  • Vérifiez que le poids de vos sacs correspond à ce que vous avez le droit d’avoir dans l’avion.
  • Pour toutes affaires de toilette, Uniquement en petit format et sous pochettes plastiques transparentes sans objets tranchant.
  • Mettez à proximité tout appareils électronique ensemble dans votre sac à portée de mains pour les contrôles.
  • Pas besoin de visa, ni passeport, carte d’identité suffit.
  • Pas besoin d’adaptateur spécifique.
  • Roulez vos vêtements pour plus de place dans le sac.
  • Choisissez le bagage cabine c’est moins coûteux.
  • Prévoyez largement votre arrivée pour l’enregistrement.
  • Choisissez des chaussures de Running souples et confortables avec des bonnes semelles souples plutôt que les grosses chaussures de randonnées ou des claquettes et talons aiguilles .

Et vous voila partis pour 3 heures de vol depuis Paris en arrivant avec 1 à 2 heures de plus en CRÈTE.

Quand partir en CRÈTE ?

L’idéale serait fin septembre /début octobre pour éviter la masse de tourisme et si possible à cheval sur 2 semaines au milieu pour économisé.

De Paris à Héraklion:

De notre province, nous avons rejoint Paris en train via la SNCF  (2 heures), puis le métro avec RATP pour rejoindre Athis Mons proche de l’aéroport d’ORLY SUD.

Nous avons opté pour notre nuitée à l’hôtel:  le kyriad Orly aéroport, comme son nom l’indique au pied de l’aéroport.

C’était notre 1ère escale avant de décoller le lendemain, nous avons très bien dormis, et nous avons pris la navette de l’hôtel le lendemain. Petit bémol, hôtel pas très bien indiqué et pas facile d’accès lorsque l’on viens à pied depuis la station de métro la plus proche à Athis Mons surtout de nuit. Il faut beaucoup marcher pour arriver sur un grand axe routier qu’il faut contourner.

La compagnie aérienne était TRANSAVIA, une compagnie low cost agréable avec un confort minimaliste mais où le trajet se fait bien . Le service repas est en supplément .

Welcome to Héraklion (CRÈTE):

Nous arrivions donc dans la capitale crétoise, point stratégique pour partir explorer plus loin car tout les départ se font depuis Héraklion. Et c’est plus économique que d’atterrir aux aéroports de proximités. Nous y avons passé un weekend formidable entre soleil, et beaux paysages.

De prime à bord l’on voit tout de suite dés la sortis de l’aéroport que c’est un endroits très sec, aride et volcanique, toute la CRÈTE et SANTORIN sont comme cela. On ressent un peu la pauvreté par rapport à la France. Les tours opérateurs pour les excursions ou les transports de navettes hôtelières sont dans des petites huttes alignées les unes aux autres face à la sortie de l’aéroport.

Ne vous précipitez pas par panique sur la première navette ou taxis que vous voyez, il sont beaucoup trop élevée. 

Prenez le temps d’observer les lieux, de sortir de ce trafic autour de l’aéroport.Dirigez vous sereinement vers les bus de ville locaux beaucoup moins chère. (En face de l’aéroport mais en sortie.)

Vous en apprécierez mieux votre transport , cela vous permet de vivre comme les locaux afin de vous imprégner de la vie crétoise. Vous êtes en vacances, sur une ile, profitez-en . 

LES CRÉTOIS SONT ADORABLES, ILS VOUS AIDERONS VOLONTIERS, ILS SONT GÉNÉREUX ET SERVIABLE ENVERS LES TOURISTES.

NE SOYEZ TOUT DE MÊME PAS SURPRIS OU CHOQUÉ SI LE PERSONNELLE POUR ACHETER LES TICKETS DE BUS DANS LEURS KIOSQUE OU AU SUPERMARCHÉ NE VOUS RÉPONDENT PAS AUSSITÔT OU NE VOUS SERVENT PAS AUSSITÔT. MÊME SI VOUS ATTENDEZ AU GUICHET SANS AVOIR PERSONNE DEVANT VOUS EN ATTENTE. C’EST ASSEZ PARTICULIER MAIS ON S’Y HABITUE! 

EFFECTIVEMENT, ILS VONT FINIR LEURS PETIT TRUC QU’IL FONT AVANT DE VOUS SERVIR. NE LE PRENEZ PAS MAL, PATIENTEZ C’EST LEURS MODE DE VIE , TRANQUILLE. ON PREND LE TEMPS DE VIVRE!

DE PLUS, ILS NE VOUS DIRONS PAS  » AU REVOIR », NI MÊME « MERCI » ET ENCORE MOINS UN REGARD! ILS CONTINUERONS LEURS TRUC NORMAL COMME SI DE RIEN ETAIT, PARTICULIER N’EST-CE PAS ?

HERAKLION la capitale de la CRÈTE, est une ville portuaire qui mérite d’y passer un week end pas plus. C’est vraiment une belle ville charmante mais en tant que pied à terre avec son aéroport. (Un avion décolle et survole la ville toute les 2 minutes, on en prend vite l’habitude.) Son centre ville avec ses nombreuses ruelles fleuries…

ainsi que son fort vénitiens…

séduirons les promeneurs touristiques et ceux qui veulent sortir des sentiers battus.

Bien que grande et à la fois petite, je trouve que l’on à vite fait le tour d’Héraklion.

Notre hôtel à Héraklion:

 

Nous avons sélectionné tout nos hôtels y compris celui de Paris via Booking.com 

Celui ci se nomme Sofia Hotel Heraklion.

Il est situé sur les hauteurs de la ville vers la zone industrielle (qui n’a rien avoir avec ce que l’on connait en France! Pas de grands entrepôts ou entreprises mais des grands magasins en périphérie). Mais pas très loin du centre ville et du port. Bien cachée dans des petites rues, il est le seul hôtel dans les parages à se mélanger aux habitations locales derrière les grands magasins .

C’est un hôtel qui propose des chambres simples mais belles, composées de salle de bain privée. ( Désolé, nous avons oublier de prendre des photos de la chambre). Puis d’une terrasse en balcon avec vue (pour notre chambre) sur les habitations locaux avec leurs panneaux solaires et leurs chauffe eaux sur les toits.

Un beau lever et coucher du soleil vous y attend. Un service bar et restaurant ainsi qu’une piscine avec snack bar vous sont proposé. C’est très propre et le personnel y est adorable.

Dans un quartier calme, loin de l’agitation du centre et des touristes, Vous y trouverez plusieurs commerces de proximité tels que boulangerie, pharmacie… A deux pas d’un centre commerciale du nom AB.

Nos restaurants préférés:

Si vous voulez manger des spécialités de la mer ou des sushis Maison; qu’une seule adresse: 7 Thalasses (seven seas).

Un restaurant qui se trouve à Héraklion et Réthymno. Nous avons opté pour celui d’Héraklion, proche de la mer. Un délice qui va avec le cadre intérieur sublime. Pour 2 pers en se fessant plaisir on a payé 60 ou 80 euros les menus pour 2 , je ne me souviens plus trop. Mais une chose est sûre: Les prix y sont attractifs en Crète! Ce fût un réel Coup De Coeur. On y a bien mangé et On a vu passé des gros poissons entiers grillés, de quoi mettre l’eau à la bouche!

– Iraklitou & Irodotou 1, Nea Alikarnassos Heraklion

– Tel: 2810342945 & 2810342947

– Email: info@7thalases.gr

 

 

Un autre Coup De Coeur de tout notre séjour, à deux pas de l’hôtel!

Où vous pouvez manger des salades, burgers, pâtes, kebabs (bien garnis, plus que en France), pizzas, sandwichs, omelettes et viandes en brochettes grillées…

Mais aussi prendre vos petits déjeuner avec des spécialités locaux et classiques traditionnels, J’ai nommé  le  » CASA STREAT « !

Un snack aux allures de camion paillote, Géniale. Un rendez vous pour se retrouver avec les locaux habitués des lieux. Prix extrêmement abordable de 2,00 € à 10,60 € pour le plat le plus cher.

L. Kazantzidi & Kapazourna 3, Nea Alikarnassos, Crète 716 01, Grèce
+30 281 033 3555

La cuisine grec est très copieuse et généreuse, cuisiné à l’huile d’olive, au citron et aux épices méditerranéennes. C’est la cuisine du Soleil.

Une vraie découverte : La Salade Grec! (Mélange de Poivrons Crus, d’Oignons Crus et de Tomates grossièrement coupées avec de l’huile d’olive et de la FÉTA (Fromage Grec)). Moi qui craignais les légumes crus, franchement, Bluffant et les mélanges de viandes grillées, Ah SOOO GOOD !  Sans parler des GIROS PITTA (Kebab sur pain galette grec), I like so much.

Il y a possibilité de manger sur place ou à emporté, vous pouvez aussi vous faire livré.

J’adore ! Je pourrais vous en parler des heures! J’adore voyager et bien manger en découvrant les spécialités locaux. Si le slogan ne serait pas déjà pris par Marc WIENS, un YouTuber voyageur qui goûte à tout, je vous dirais:« I TRAVEL FOR EAT ! »

Les pâtisserie Crétoise sont très sucré et très gras. À base d’amande, un peu comme les pâtisseries orientales. Trop bon mais avec modération pour évité l’excès de sucre.

DE HÉRAKLION A SANTORIN:

Dés le lundi matin à 8h30, ma femme et moi étions sur le port d’Héraklion afin d’embarquer dans le FERRY de la compagnie MINOLAN LINES

pour découvrir une autre ile grec, dans LES CYCLADES ( archipel grec) SANTORIN!

 

C’est donc parti pour un peu plus de 3h de traversée à bord, bien assis confortablement. Il y a un bar à l’intérieur du ferry, parfait pour une mini croisière. Les billets sont à acheter au point information du port (en entrant tout au fond de la salle) avant embarquement, ou sur internet. ATTENTION ILS PRENNENT UNIQUEMENT LES FORMATS PAPIERS !!!

SANTORIN; LE PARADIS GREC!

Terre en vue !!!

Hissez les grandes voiles, on accoste !!!

Au loin se dresse fièrement l’ile de SANTORIN, une ile montagneuse aux roches volcaniques.

Mais aussi son col tout blanc.

Et Non ce n’est pas de la neige, mais des maisons blanches accrochées sur la montagne, à perte de vue. Elles forment plusieurs villages collés ensembles pour n’en faire plus qu’un. Magnifique impression depuis le ferry.

Notre arrivée sur SANTORIN:

Nous faisions donc notre entrée sur l’unique port de l’ile, proche de FIRA. Une magnifique ville touristique mais haut point stratégique pour bien se déplacer sur l’ile.

L’affluence est telle au vue de sa renommée, que l’on s’est sentis un peu oppressé en sortant du ferry. C’est une ile plus petite que la Crète avec beaucoup de ferry venant de différentes destinations. Donc beaucoup de monde, de navettes, de taxis, de bus.

Pas facile de se repérer dans tous cela, mais il faut patienter jusqu’a ce que cela se clarifie.

Puis nous avons pris le bus local (local bus) de la compagnie de transport KTEL pour nous transporter jusqu’a Fira qui se trouve au sommet. Beaucoup  de trafic sur une route étroite qui monte en lacet entre la montagne, le vide, et la mer en dessous. Pour vos déplacements en bus local, comptez 1,80 à 2,00 € le ticket. LES TICKETS S’ACHETENT DANS LE BUS, UNE FOIS BIEN INSTALLÉE AVEC UNE FILE DE GENS DEBOUT AU MILIEU. QUELQU’UN PASSE VOIR TOUT LE MONDE, ÉTONNANT COMME CONCEPT ET UNIQUEMENT A SANTORIN. EN CRÈTE C’EST AU KIOSQUE AVANT DE MONTER. 

SPLENDIDE FIRA :

 

Durant notre séjour de 3 jours, nous avons vu la magnifique ville de FIRA. Ses maisons blanches accrochées à la montagnes, de haut en bas avec la mer à perte de vue. Son ile-volcan peu habitée mais visitable en face. Ses petites ruelles parfois fleuries où se mélange la masse touristique et les locaux. Les nombreux complexes hôteliers avec tous leurs piscine sur le flanc de la montagne.

Ses églises blanches au dôme d’un bleu à tomber par terre tellement c’est magnifique. Sans oublier ses nombreuses boutiques souvenir et restaurants ainsi  que ses mini market (un genre de supérette miniature de quartier.)

Il fait bon y vivre, pour flâner dans ses ruelle charmante et d’admirer le beaux paysage architecturale et marin. L’accueil y est agréable.

Ce qu’il faut impérativement prendre !!!

Je vous recommande pour une belle découverte des lieux, autre que vos short, t-shirt ou robe, vu la chaleur et vos appareils photos et caméras bien sûr:

N’ OUBLIEZ SURTOUT PAS  DE VOUS MUNIR DE VOS LUNETTES DE SOLEIL CAR LE REFLET DU SOLEIL SUR LES MAISONS BLANCHES, VOUS ÉBLOUIS VRAIMENT.

PENSEZ AUSSI À VOTRE CASQUETTE OU CHAPEAU CAR SUR LES HAUTEURS LE SOLEIL TAPE DUR.

LA CRÈME SOLAIRE EST ÉGALEMENT INDISPENSABLE !!!

HYDRATEZ VOUS LE PLUS SOUVENT POSSIBLE, BUVEZ DE L’EAU: L’EAU N’ÉTANT PAS POTABLE, ACHETEZ DES GRANDES BOUTEILLES D’EAUX, ELLE SONT A PRIX RAISONNABLE  DE 2 EUROS POUR LA PLUS CHERE.

Comment se déplacer sur l’ile:

Si vous voulez louer, optez plus pour un quad plutôt qu’une voiture.

Pour notre part, au vu de la circulation dense et du surpeuplement touristique sur cette ile plus petite que la Crète, nous avions préféré privilégié nos jambes et pieds dans la ville et les bus de ville pour voyager dans d’autres villes. Toutes les villes se touchent, vous pouvez les rejoindre facilement en marchant tout en visitant sans vous en rendre compte.

La particularité de Fira tout comme ses villes voisines, ce sont les escaliers que vous pouvez emprunter  à pied pour découvrir les moindres recoins du village.

Petit conseil: 

Il y a aussi la solution des ânes pour monter ou descendre le village de Fira sur le flanc de la montagne (même escalier, même chemin emprunté) mais POUR LE RESPECT DE L’ANIMAL, POUR MA PART C’EST PAS LA MEILLEUR SOLUTION car c’est physique pour nous même, alors imaginez pour les ânes avec notre poids sur le dos.

« Merci pour moi! »


Choisissez plutôt de descendre tranquillement, marche par marche, à votre rythme, tout en admirant la beauté qui vous entoure.

ATTENTION de ne pas glisser, les marches sont en pierre très glissantes avec le passage quotidien des touristes à pied, ceux à dos d’âne, les pluies, et les fiantes d’ânes. 

ATTENTION dans les virages à la descende ou à la montée d’ânes lorsque vous êtes à pied car ils sont habituées et foncent. Vous les entendrez arriver par leurs clochettes autour du cou. 

Puis arrivé en bas, choisissez le télécabine (comme dans les stations de ski), pour remonter rapidement tout en profitant de la vue. Pour 5 euros par personne.

Prix de reviens :

La vie y est plus chère sur Santorin car c’est très touristique, plus petit, plus peuplée, et moins accessible que la Crète.

Il faut donc compter en moyenne 15 à 20 euros par personne pour du fast food.

Nos recommandations de restaurants:

Ne vous faites pas avoir par le racolage  touristique de certains restaurants, vous payerez trop cher pour ce que cela vaux au niveau quantité et qualité.

Eloigner vous des zones touristiques pour aller de vous même là où il vous plait!

Vous aimez les restaurants fast food mexicain ?

Une seule adresse à retenir où tous les locaux vont: le  » TRÉS AMIGOS »!

Vous pouvez emporté où manger sur place même à l’étage sur une terrasse couverte au décors mexicain. Vous choisissez votre menus, et le dosage de vos épices: strong, médium, Little spicy, not spicy. C’est excellent .

Un autre restaurant sympa sur les hauteur de Fira à Imérovigli, le restaurant  » WHY NOT SOUVLAKI » excellent !

(Le burger au steak de poulpe est à tomber, mais si vous n’aimez pas, il y a toujours un mixte de viande.)

 NOTRE HÔTEL:

Ce n’était pas vraiment un hôtel, mais plutôt une villa avec plusieurs  chambres appartements, avec une piscine commune . La décoration était simple mais très soignée. La propriétaire est une dame adorable qui travaille et propose ses services avec le coeur. Elle fait vraiment avec passion son activité sans penser à l’argent .  Au petit soins de ses invités, elle propose le petit déjeuner gratuit avec des choses faites maison. Un vrai coup de coeur à Fira, éloignée de la zone touristique mais proche à pied. C’est la « VILLA ANTO ». Magnifique havre de paix !


AUTRES VILLES: 

Proche de Fira, il y a Imérovigli  à coté, ressemblant à Fira  avec un beau coucher de soleil.

Puis un peu plus loin accessible depuis Fira à pied ou en bus : OIA

Je ne vais pas m’attarder sur OIA, je dirai que c’est comme FIRA sauf que beaucoup d’accès sont privé donc énormément de monde pour un espace plus restreint. A voir une fois pas plus, on en a vite fait le tour.

Nous n’avons pas put descendre plus au sud, mais si vous le voulez, partez toujours depuis Fira, ce sera plus simple pour vous avec les bus.

EMPORIO semble le village de pêcheur idéale pour un coucher de soleil sublime sans touristes, à tester dés que j’y retourne .

 

De retour en CRÈTE: 

Nous quittons donc Santorin en ferry comme nous sommes venus pour rejoindre Héraklion.

Puis on a pris le bus pour 3h de route pour nous déposer au plus proche de notre hôtel à Plaka à 20 min en voiture de CHANIA, qui se prononce de différentes façons: (La Cannée, XIANA, ou Rania, Hania).

NOTRE AVENTURE PLAKA EXPRESS:

C’est donc de nuit que nous avons fait notre  » périple »,  Mission Hôtel SUN&SEA PLUS RESORT.

 

Un périple car dés la sortie du port de Héraklion, après avoir descendu du Ferry, nous devions chercher la gare routière pour prendre un bus.

De nuit , ce n’est pas les même repères, et on avait  peu de temps pour la correspondance.

Nous avons déjà repérer de jour un dépôt de bus de ville, nous avons décider de s’y rendre sans savoir si il y avait des bus pour notre destination, et où le prendre.

Ouf! Le guichetier nous dis qu’il faut aller tout au fond du dépôt car il rejoint la gare routière pour les bus en direction d’autres villes.

Le temps de se poser, de reprendre nos esprits de voir où est le quai qui nous corresponds.

Sachant que en demandant sur place à un point info , il nous oriente à l’opposé de notre quai car il avait compris un autre nom de ville qui ressemble.

Heureusement qu’on s’en est aperçu en regardant l’écran des départs.

Et la miracle, on tombe sur un Français qui connait très bien la région, on parle, il nous dis que ce bus fait le trajet Héraklion, Réthymno, Chania et qu’il fallait bien prendre celui la pour notre destination.

Gros coup de stress supplémentaire à quelques minutes du départ, on a pas acheter nos billets, on avait pris l’habitude sur Santorin de payer à bord une fois installé.

Juste le temps d’y aller et c’est parti pour le départ.

La négociation avec le chauffeur:

On s’installe tranquillement avec notre nouvelle rencontre française, on parle, le trajet se passe bien.

Puis on regarde sur internet comment rejoindre l’hôtel car le bus marque seulement 3 arrêts  dont le Terminus Chania qui est à 25 km de notre hôtel, donc il fallait soit prendre une nuit supplémentaire à Chania  et repartir le lendemain, ce qui n’était pas prévu, ou trouver un taxi à une heure aussi tardive.

On montre à notre nouvel ami, où l’on souhaite aller et il nous dis:

« Bon courage, ça à l’air d’être un très bel hôtel mais vraiment dans un endroits paumé sans aucune informations pour s’y rendre »

Puis il me demande de le suivre en direction du chauffeur.

Il montre l’adresse au chauffeur et commence à négocier en grec.

Et la, le chauffeur très agréable nous dis:

« C’est ok!  »

Notre nouvel ami, nous à été d’une grande aide précieuse!

Notre chauffeur s’arrêtera dans un village qu’il passe sans s’arrêter d’habitude pour nous y déposer au plus proche pour nous sans dévier de son trajet.

KOH LANTA EXPRESS:

Nous descendons donc du bus dans un village au nom de KALIVÈS, l’aventure ne fait que de commencer !

Oui on était au plus proche de notre hôtel mais encore bien loin car il fallait marcher encore une heure dans la nuit, avec nos gros sac à dos et nos portables pour nous éclairer. (Mieux vaut être véhiculé dans cette région.)

On a traversé Kalivès, puis le village d’ ALMIRIDA, pour enfin arriver au village de PLAKA dans la commune d’APOKORONOU, notre destination. Tout cela avec peu d’éclairage en sortis de villages avec notre potable.

Quelle Aventure et je nous félicite pour notre courage, seul dans la nuits perdu au milieu de nul part avec pour guide notre GPS.

Arriver à PLAKA, il fallait encore marcher jusqu’a notre hôtel, mais la récompense était magique.

Notre hôtel, nos activités extérieurs :

5 jours de rêve nous attendaient. Un hôtel splendide, une grande chambre appartement, un coin cuisine tout équipé avec vaisselle,  un coin salon était là pour nous.

Une douche spacieuse et un accès à la piscine privé, partagé avec 2 autres chambres directement depuis la baie vitrée de notre chambre, mais bon il y a que moi qui à affronté la piscine froide, et des transats sur notre terrasse au bord de l’eau.

RETENEZ BIEN CE NOM D’HÔTEL :     SUN&SEA PLUS RESORT

Un endroits magique que vous avons plus découvert dans les prochains jours car trop épuisé la première nuit.

Le lendemain, nous avons admirer le paysage entre villages et maisons fleuries, montagnes, mer, champs d’oliviers. Une très belle région au calme loin et pourtant si proche des grandes villes. J’adore il y a un aéroport à Chania à 25 km de Plaka mais on entends moins d’avions qu’a Héraklion la capitale car comme je vous le disais; c’est moins économique de prendre les petits aéroports.

La Location de Voiture:

Nous avons donc descendus à pied au village d’à côté, Almyrida pour y louer une voiture, bien utile dans la région pour mieux se déplacer.

C’est tout naturellement que nous avons été chez FLUVIOS pour louer notre Peugeot 107 rouge qui nous à bien rendu service et qui a vu toutes sortes de routes improbables…

C’est une agence locale dont je n’est pas pu trouver de site internet  mais c’est pas cher et il sont professionnels.

Comment ce déplacer en CRÈTE ?

Comme je vous le dis, privilégiez les bus de villes ou les bus locaux pour des trajets moins chers.

Il est nécéssaire de louer un véhicule pour être plus libre et opérationnel sur le terrain. Ne serais-ce pour vous alimenter, vous trouverez des petits commerces de proximités ou bien des « minis market. Le grand centre commerciale le plus proche de notre village Plaka se trouve à la ville de Kalivès. Les restaurants et leurs succulents plats sont plus éloignés de Plaka tout comme les plus beaux endroits de l’ouest de la CRÈTE.

Comment les crètois conduisent? 

Il y a qu’une seule grande route principale reliant les 3 principaux villes, Héraklion, Réthymno, et Chania. La vitesse y est régularisée entre 40 et 90 km/h selon le degrés de sinuosité de la route car nous sommes entre montagnes, mer, et vide avec pleins de villages.

Ne soyez pas surpris de voir que les crétois se garent n’importe où comme cela les arrangent.

Je vous conseille sur la grande route de faire comme les locaux:

De ne pas hésitez à rouler sur la bande d’arrêt d’urgence pour permettre aux autres de doubler si ils le souhaitent  pour sinon au  risque de rendre certains impatients, il serait impoli de rouler toujours sur la voie normale.  Une habitude à prendre, attention de ne pas répéter cette habitude une fois de retour en France !

Les plus beaux lieux de l’ouest de la CRÈTE:

Nous avons visité en premier la ville de CHANIA, le Saint Tropez crétois avec ses maisons colorées sur le port, bien gardé par son phare. Laissant le charme de la vieille ville fleurie, ses ruelles étroites, ses restaurants et boutiques, ainsi que ses promenades en calèche. Sa forteresse  côtoyant la nouvelle ville et son centre ville moderne.

Suivez le guide…

Un petit creux:

Je vous recommande sur Chania coté vieille ville, le restaurant SÉMIRAMIS, bien que quelque peu dérangeant qu’il soit au milieu d’une rue très passante, on y mange vraiment bien, son cadre est la fois sublime et dépaysant où le temps semble s’être arrêter quand on viens s’y poser.

 

Puis nous avons été à la plus belle plage de ce côté de la CRÈTE, ELISAFONISI. Une belle plage très touristique mais qui en vaut le coup. Même si je n’est pas vu de poisson à part quelques uns transparents.

Mon restaurant coup de coeur:

Perdu au milieu de nul part entre Chania et Elafonisi, en pleine campagne, à la sortie du village de VOULGARO, se trouve un restaurant terrasse où l’on s’y s’en bien. ANTAMA  Crétan Traditional Tavern, c’est son nom vous offre un cadre paisible avec vu sur les montagnes. Un lieu à ne pas manquer si vous aller vers Elisafonisi. Un endroit où on y mange très bien, de façon local, loin de l’afflux touristique car c’est une taverne de bord de route où la propriétaire donne tout son amour dans ses plat et dans sa gentillesse. Je vous le recommande vivement, étant expert en good food, je me suis régaler pour des plats copieux pour 5 à 13 euros .

Autre endroits paradisiaque:

BALOS , un lieu magique qui se mérite !

Effectivement, arrivé à Balos, vous avez le choix entre la plage ou le lagon. Tout deux sont à l’opposée géographiquement l’une de l’autre :

La mer étant très agitée à notre arrivée et ayant vu déjà une belle plage, c’est tout naturellement que nous avons choisis le lagon.

Un excellent choix qui nécessite de la patience, et de la prudence.

Une fois votre choix fait, il faut accepter de rouler encore un bon bout de route avant de faire 7 km de dénivelé en grimpant sur un chemin de terre et de cailloux très étroits entre montagne et vide avec la mer en bas, des chèvres en libertés. Le tout en roulant à 20km /h maxi en se serrant car la route est Unique menant à un parking  donc avec beaucoup de voiture en double sens car c’est très touristique.

Puis une descente à pied comme dans un désert aride de l’autre coté de la montagne.

Pour enfin se baigner et profiter de cette vue paradisiaque du Blue lagon. Le vent est assez fort arrivé sur le lagon due aux différentes mers qui se rejoignent et de la montagne qui coupe le vent lorsqu’on est dessus. Le sable viens nous fouetter quand on arrive au niveau du lagon en bas de la montagne mais bon c’est le seul inconvénient.Le lagon forme un petit ilot entre mer et montagnes. Magnifique, l’eau y est douce et turquoise.

Puis nous avons visiter RÉTHYMNO. Beaucoup de similitude avec Heraklion, une autre forteresse vénitienne se dresse fièrement également.

Celle-ci étant visitante de l’intérieur, contrairement à Heraklion où nous pouvons juste en faire le tour . Une mer d’un bleu éclatant borde cette ville avec son mini parc de jardin et son centre ville .

 

 

 

 

 

 

Mon top classement de ville en CRÈTE :  

Personnellement je mettrais en coup de coeur de ville Chania qui est plus atypique.

 

 

Ensuite Heraklion qui à son charme.

Et en dernière position Rethymno qui est sympathique, qui mérite d’être vu. Mais n’a moins de charme que Heraklion si ce n’est que sa forteresse.

Mon top classement d’endroits paradisiaque en CRÈTE :

Balos le magnifique lagon et son décor lunaire pour y accéder n’as rien à envier à Elafonisi, la célèbre plage.

Mon top destination à SANTORIN:

Fira est plus espacé pour circuler à pied. On peut monter ou descendre. On respire. Oia est plus étouffant, plus de monde dû à l’engouement des dômes bleues moins présent sur Fira. Mais il y a comme je vous le disait beaucoup d’espace non accessibles, privé. Ce qui entraine une sur population touristique concentrée que sur les hauteurs de la ville. Mais les Maison Blanche, les dômes bleue et les ruelle fleuries, Magnifique.

 

 

 

 

Toutes bonnes choses ont une fin:

Et oui le temps passe vite, même en vacances! Il faut déjà revenir dans notre  » Douce France, Cher Pays de mon Enfance… », mais c’est pour mieux revenir.

Des vacances de rêve entre visite, baignade, goûteur à toute cette bonne cuisine grec généreuse à souhait, des jus d’oranges pressées trop bon…

C’est avec ce souvenir que nous partîmes de notre hôtel à Plaka en taxi dés 7h, pour rejoindre Chania. Pour ensuite prendre notre bus de 8h30 direction… Là où tout à commencer, Héraklion. La boucle est bouclée. Un dernier au revoir en bus, direction l’aéroport, petit survole de la ville en partant direction Paris.

Si vous avez aimer mon histoire…

Je vous donne rendez vous….

Pour de nouvelles aventures de voyages physique ou de développement personnel sur ce Blog.

Décis-là, n’oubliez pas de commenter, partager, ou de lire mes autres articles sur ce blog LE TEMPLE DU BONHEUR et de me suivre sur mes autres réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ainsi que sur ma chaine Youtube MICK’AVENTURE .

MON VOYAGE EN CRÈTE EN VIDEO.

Je vous aime, prenez soins de vous, voyagez et vivez vos rêve et votre vie avec passion.

 SEE YOU SOON !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *